Comprendre l’organisation des fonds

 

 

     Les Archives départementales conservent deux ensembles distincts de documents.

 

 

  • Les « archives » sont la trace d’une activité administrative (recensement de la population, recrutement militaire, etc.) ou d’une activité privée (vie associative, création d’une entreprise, etc.)

 

     Elles constituent ainsi les sources primaires de l’Histoire. Il s’agit d’un matériau brut, dont l’exploitation exige une distance critique. L’historien interprète ainsi un document d’archives, à l’aune des informations livrées par son auteur (critique interne) et du contexte (critique externe), dont l'étude dépasse la seule dimension historique (études de la forme du document, de son authenticité, du destinataire, de l’intention et de la fiabilité de l’auteur, etc.).

 

 

  • Les ouvrages de bibliothèque, quant à eux, viennent documenter les fonds d’archives et les activités associées à ces fonds.

 

    Ils forment ainsi les sources secondaires de l’Histoire.

 

 

     Cette distinction fondamentale, entre document d’archives et document de bibliothèque explique l’emploi d’un double système de classement : 

 

  • L’organisation des archives repose sur  un cadre de classement national, commun à l’ensemble des services d’archives départementales. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notes de bas de page