1 T - Enseignement général.

  • Description :

    La sous-série 1 T, consacrée à l'enseignement général de l'an VIII à 1940, est constituée de dossiers provenant des services préfectoraux, de l'Inspection d'académie et de différents établissements scolaires (principalement des écoles primaires). Seul l'enseignement général est représenté : les enseignements particuliers (écoles militaires, vétérinaires, agricoles, techniques) sont classés dans d'autres sous-séries, même si quelques dossiers (notamment les enseignements agricole, technique et ménager) se retrouvent dans cette sous-série 1 T, en raison de la surveillance exercée par le préfet et l'inspecteur d'académie sur ces enseignements et le lien de ceux-ci avec les écoles primaires. Le fonds de la Préfecture est le plus riche et le plus diversifié, le préfet étant à la fois le chef de l'administration départementale, le relais du gouvernement dans le département et l'autorité de tutelle des communes. Deux grandes parties peuvent être repérées : la surveillance et l'organisation de l'enseignement (relations avec les communes, nominations et révocations des instituteurs, évolution de la carte scolaire), et la comptabilité des communes pour le traitement des instituteurs et l'entretien des écoles). Le fonds de l'Inspection académique contient trois très belles séries : les dossiers de personnel (enseignement primaire et secondaire et personnel de l'inspection), registres de traitement des instituteurs, registres de notes et copies d'examen (notamment les concours d'entrée à l'école normale et le brevet élémentaire, pour les années 1930). L'ensemble des fonds des établissements d'enseignement est moins riche et plus inégal : toutes les écoles ne sont pas représentées, certaines ont conservé plus d'archives que d'autres, l'enseignement primaire supérieur n'est représenté que par la ville de Vaucouleurs et seul le lycée de Bar-le-Duc représente l'enseignement secondaire.

  • Date :

    1800-1970

  • Identifiant :

    1 T

  • Sources complémentaires :

    Pour l'enseignement agricole et technique, consulter la série M.

    Les affaires traitées directement par le cabinet du Préfet se trouvent en série M (administration générale) ; pour le moment, cette sous-série n'est pas classée et les documents issus du reclassement de la série T portent encore leurs anciennes cotes.

    La série V (sous-séries 42 et 43 V) conservent des correspondances relatives aux écoles primaires (1824-1902) et un registres d'autorisations d'enseigner données par l'évêque de Verdun (1824-1828).

    La sous-série 2 O (fonds de la Préfecture, bâtiments communaux) contient des articles relatifs aux bâtiments scolaires ; c'est dans cette sous-série que peuvent se trouver des plans d'écoles.

    La série E dépôt (archives communales déposées) contient de nombreux documents relatifs à l'enseignement primaire, puisque les communes devaient procéder à l'inscription des élèves et au suivi de la fréquentation scolaire (avec la commission municipale scolaire), fixer les rôles de la rétribution scolaire (avant l'instauration de la gratuité) et le traitement des instituteurs (avant sa prise en charge par l'État). Par ailleurs, les communes mettaient à disposition les locaux scolaires et assuraient leur entretien.

    Les archives de l'enseignement prmaire et secondaire postérieures à 1940 se trouvent en série W.

  • Communicabilité :

    (Communication selon les textes officiels en vigueur. Compte tenu de la période chronologique concernée, la grande majorité des documents est librement communicable (sous réserve de leur bon état matériel). Mais certaines informations touchant à des informations médicales (notamment dans les dossiers de personnel) peuvent limiter la libre communication des documents.)

  • Information sur l’évaluation :

    Peu d'éliminations ont été réalisées dans les dossiers de cette sous-série. On citera notamment de nombreuses liasses de formulaires de commande d'imprimés, de valeur historique nulle, quelques états comptables isolés (notamment des mandatements de paiement) ou dont les informations se retrouvent dans des documents synthétiques, des lettres-bordereaux d'envoi.

  • Mode de classement :

    La sous-série 1 T est organisée en trois grands fonds ou groupes de fonds, qui se succèdent ainsi : fonds de la Préfecture, fonds de l'Inspection d'académie et fonds des établissements scolaires (écoles maternelles et primaires, écoles primaires supérieures, enseignement secondaire). Le fonds de la Préfecture s'articule en cinq sous-parties : lois, instructions et circulaires générales ; correspondance ; organisation scolaire ; conseils et comités ; personnel. Le fonds de l'Inspection académique est organisé en XX sous-parties : circulaires, correspondance, personnel, examens, enseignement pré-scolaire, enseignement primaire, enseignement secondaire, enseignement privé, et une liasse relative aux délégation cantonale du conseil départemental de l'instruction publique. L'ensemble des fonds des établissements scolaires est classé par degré d'enseignement (pré-élémentaire et primaire, primaire supérieur, secondaire) et par ordre alphabétique des communes concernées.

  • Conditions d’accès :

    (Communication selon les textes officiels en vigueur. Compte tenu de la période chronologique concernée, la grande majorité des documents est librement communicable (sous réserve de leur bon état matériel). Mais certaines informations touchant à des informations médicales (notamment dans les dossiers de personnel) peuvent limiter la libre communication des documents.)

  • Instrument(s) de recherche :

    Répertoire numérique détaillé de la sous-série 1 T : Fonds de la Préfecture, version électronique (2019) ; Fonds de l'Inspection académique, version électronique (2019) ; Fonds des établissements scolaires, version électronique (2019). 

  • Documents séparés :

    Les monographies communales n'ont pas été inventoriés dans cette série, et fon l'objet d'une sous-série à part. En effet, cette collection n'est pas uniquement constituée de monographies rédigées par des instituteurs, mais elle a été augmentée d'autres travaux. Afin de maintenir l'unité de cet ensemble, celui-ci conserve donc ses anciennes cotes (118 Tp, E dépôt et cotes de bibliothèque).

  • Mots-clés