Rupt-aux-Nonains. Prieuré (bénédictins).

  • Date :

    1668-1790

  • Identifiant :

    10 H 4

  • Sources complémentaires :

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle : B 1855 ; H 2498 (1336-1514).

  • Localité : Rupt-aux-Nonains (Meuse)
  • Biographie ou Histoire :

    Prieuré de bénédictines fondé entre 1113 et 1124 dans la dépendance de Saint-Bénigne de Dijon. Contrairement à ce qu'ont affirmé certains auteurs (par exemple l'abbé Gillant dans le Pouillé du diocèse de Verdun), Rupt-aux-Nonains ne fut pas un établissement initialement féminin, que ses religieuses auraient quitté, et qui serait devenu un prieuré d'hommes une fois donné à l'abbaye bourguignonne de Saint-Bénigne de Dijon, à la suite de don par Hodouin, un chevalier, de la « cella de Rivo ». Le prieuré a été placé dès l'origine sous la dépendance de Saint-Bénigne, et peuplé de moniales, avec la présence d'un prieur chargé de la gestion du temporel. Les moniales ne quittèrent le prieuré qu'après 1350, suite à une affaire d'incontinence du prieur (Siebert-Feuerstein (Marie-Angèle), « Le prieuré Notre-Dame de Rupt-aux-Nonains »). La communauté du prieuré était constituée d'une vingtaine de moniales, avec à leur tête une prieure, assistée d'un prieur, de quelques clercs, prêtres et moines pour l'office divin et la gestion du temporel. La prieure fut progressivement évincée au cours de la première moitié du XIIIe siècle par son homologue masculin. Après le départ des religieuses en 1350, la communauté n'était plus constituée que d'un prieur et de quelques moines.

  • Instrument(s) de recherche :

    Inventaire analytique du fonds du prieuré de Rupt-aux-Nonains (version électronique, ressaisie en 2019).

  • Bibliographie :

    Collin (Hubert), Les églises romanes de Lorraine , t. III, p. 214-216.

    Cottineau (Laurent-Henri), Répertoire topo-bibliographique des abbayes et prieurés , t. 2, col. 2566.

    Gallia Christiana , t. XIII, col.1068.

    Marschall (Hans-Günther), Slotta (Rainer), Lorraine romane , p. 53-54.

    Robinet (N.), Gillant (J.-B.-A.), Pouillé du diocèse de Verdun , t. II, p. 311-313.

    Siebert-Feuerstein (Marie-Angèle), « Le prieuré Notre-Dame de Rupt-aux-Nonains », Bulletin des Sociétés d'histoire et d'archéologie de la Meuse , n° 15, 1978, p. 13-57.

  • Mots-clés