Gélucourt. Commanderie d'Hospitaliers (avec ses dépendances de Warcq et Saint-Urbain de Verdun).

  • Description :

    Le fonds de la commanderie de Gélucourt (actuellement département de la Moselle) est constitué des archives des commanderies de Gélucourt, de Warcq (un article) et de Saint-Urbain de Verdun. Il est constitué de titres de propriété (inventaires et originaux ou copies d'actes, terriers), et de pièces de comptabilité. On signalera tout particulièrement un terrier général de Gélucourt, dressé en 1756, comportant des plans (22 H 5), et un dossier relatif à un procès au sujet du prieuré de Flabas (commune de Heippes). Le dossier concernant la commanderie de Warcq a trait à l'hôpital d'Étain.

  • Date :

    1179-1756

  • Identifiant :

    22 H 2-7

  • Sources complémentaires :

    Pour la commanderie de Gélucourt :

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle : H 3151-3154.

    Pour la commanderie de Warcq :

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle  : B 678 ; H 3153, 3154.

     

     

     

  • Localité : Gelucourt (Moselle) ; Warcq (Meuse) ; La Warge (Heippes, Meuse) ; Verdun (Meuse)
  • Biographie ou Histoire :

    La commanderie de Gelucourt est une ancienne commanderie de Templiers passée aux Hospitaliers. La commanderie de Warcq a été fondée au XIIe siècle, puis rattachée à celle de Gélucourt. La date précise de la fondation de cet établissement n'est pas connue, mais des chartes de 1179 et 1241 indiquent que les Hospitaliers possédaient dès le XIIe siècle cette commanderie. Celle-ci n'était plus, au XVIIe siècle, qu'une ferme. Les bâtiments sont vendus en 1793. Le pied-terrier de la commanderie de Gélucourt mentionne en 1751 l'existence de cette ferme avec chapelle et logements du fermier et de l'admodiateur, situé à « Saint-Jean-lez-Etain » (aujourd'hui L'Hôpital ). La Warge (commune de Heippes) était une commanderie (ou une simple ferme) de l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, appelée aussi Maison des Hospitaliers. La commanderie verdunoise de Saint-Urbain était à l'origine une maison de ville dépendant de la commanderie de Warcq.

  • Mode de classement :

    Le fonds de la commanderie de Gélucourt est organisé de la manière suivante :

    22 H 2-4 : Fonds de la commanderie de Gélucourt (avec une partie du 22 H 5, terrier général de 1756).

    22 H 5 : Ancienne commenderie de Warcq.

    22 H 6 : Terre de la Warge à Heippes.

    22 H 7 : Ancienne commanderie de Saint-Urbain de Verdun.

  • Bibliographie :

    Clouët (abbé), Histoire de Verdun et du pays verdunois , t. II, p. 255-256 (pour Warcq).

    Henry (Michel), Les ordres militaires en Lorraine , Metz, Éditions Serpenoise, 2006, 354 p., p. 122, 123, 337, 338 (pour Warcq), 122 (pour la Warge et Saint-Urbain de Verdun).

     Liénard (Félix), Dictionnaire topographique du département de la Meuse , Paris, Imprimerie nationale, 1872, p. 262 (pour la Warge).

    Robinet (N.), Gillant (J.-B.-A.), Pouillé du diocèse de Verdun , t. I, p. 548-549.

     

  • Mots-clés