Toutes les ressources Beney-en-Woëvre (Meuse) 4 résultats (3ms)

Biens et droits. Privilèges. Indulgences.

12 H 4 , 1593-1759  

1-2. Brefs d'indulgences du pape Clément X en faveur des fidèles qui viendront prier dans l'église du couvent le jour de la Présentation de la Vierge, 1673-1674 (origx). Copies des indulgences concédées à l'Ordre des Carmes déchaussés : 3-4, par Grégoire XV, 1622. = 5, par Urbain VIII, 1624. = 6, par Clément IX, 1669. = 7, par Innocent XII, 1692. = 8,par Clément XI, 1719. = 9, par Innocent XIII, 1723. = 10-12, par Benoît XIII, avec pièce annexe, 1727. = 13. Ordonnance du parlement de Metz pour enregistrement des lettres patentes de Louis XIII, portant confirmation des privilèges pontificaux en faveur de l'Ordre, 1638. = 14. Bref du pape Clément IX, portant réglementation de l'office de sainte Thérèse, 1668 (copie). = 15. Extrait d'une bulle de Clément VIII donnant aux supérieurs de l'Ordre le droit de visiter les Carmélites, 1593. = 16. Concession d'un autel privilégié à tous les couvents de l'Ordre par le pape Grégoire XV, 1621. = 17-18. Extension dudit privilège par Clément X aux couvents qui seront érigés à l'avenir, 1670-1671. = 19-21. Pièces diverses concernant la Confrérie du Mont-Carmel, XVIIe s. = 22-24. Décrets de béatification et de canonisation du Frère Jean de la Croix, 1674-1725 (impr.). = 25. Convocation des Carmes de Saint-Mihiel aux processions et solennités publiques, 1669. = Fondations de messes en l'église du couvent : 26-27, par le duc Charles de Lorraine, 1705. = 28, par Nicolas-Roch Sannot, comme exécuteur testamentaire de Jean-Nicolas de Rutant, ancien chanoine de la Collégiale Saint-Léopold de Saint-Mihiel, 1752. = 29-32. Quittance des religieux pour rémunération des messes fondées par Barbe Jamin, servante des Carmélites de Pont-à-Mousson, bail des héritages de ladite Jamin sis à Beney-en-Woëvre et procurations annexes, 1669-1672. = 33. Ordonnances du duc Charles de Lorraine concernant le paiement des rentes des communautés religieuses, 1663. = 34. Arrêt du Conseil d'État concernant la communication des registres d'insinuations ecclésiastiques, 1692. = 35-37. Édit de Louis XIV sur la juridiction ecclésiastique, avril 1695 (impr.) et pièces jointes, XVIIe s. = 38-42. Déclarations des biens et revenus du couvent, 1691-1701. = 43-47. Arrêts du Conseil d'État et déclaration royale au sujet des droits d'amortissements et de nouveaux acquêts, 1692-1758 (impr.). = 48. Lettres d'amortissement du duc Léopold de Lorraine en faveur du couvent, 1712. = 49-53. Extraits du rôle des droits d'amortissements et de nouveaux acquêts, 1697-1759. = 54-58. Quittances relatives auxdits droits, 1670-1702. = 59-62. Requêtes des religieux en, vue d'obtenir décharge des droits d'amortissements et de nouveaux acquêts, 1702-1728. = 63. Correspondance concernant lesdits droits, 1697. = 64. Mandement de Charles-François d'Hallencourt, évêque de Verdun, pour la réunion d'une assemblée du clergé en vue du don gratuit, 1737 (impr.). = 65-68. Ordonnances royales pour le paiement des dettes des communautés de Lorraine et Barrois, 1680 et 1686 (impr.). = 69. Obligation des religieux en faveur du sieur de Bousmard, seigneur de Moulainville, 1731. = 70-93. Rente constituée par les Carmes au profit de Henri-François Bonnet, seigneur d'Aulnoux, 1716. Procès consécutif contre ses créanciers, 1730-1733. = 94-96. Procès contre Barthélémy Martin, fermier des magasins à sel de Saint-Mihiel, pour détention illicite d'une trop grande quantité de sel, 1709-1710. = 97-106. Biens et droits du couvent à Saint-Mihiel. = Requêtes des religieux : 97-98, pour la publication de deux maisons, sises rue Notre-Dame, 1656, et rue du Clichet, 1679. = 99, pour avoir l'autorisation d'acheter la maison des chapelains de la chapelle Sainte-Barbe, 1659. = 100, pour le rachat du cens d'une maison sise rue du Four-à-Brainville, 1693. = 101-106. procès contre les soeurs de Metz pour la jouissance de la maison Godet, 1631-1661.

Beney, Boncourt, Bouillonville, Bouzonville (Puxe). Chapelle Saint-Maurice de Bouzonville et église de Saint-Maurice-sous-les-Côtes.

19 H 6 , 1143-1789  

1. Constitution par Jean Regnart, de Pannes (Meurthe-et-Moselle), au profit de l'abbaye, de cens sur des terres et vignes à Beney et à Pannes, 1426. = 2-9. Déclaration et baux du gagnage de l'abbaye à Beney, 1716-1786. = 10. Accord entre l'abbaye et la communauté de Beney au sujet de la vaine pâture, 1524. = 11. Bail d'un canton de terre à Beney au profit de Charles Lahayville, 1724. = 12-13. Legs par Étienne de Waville, à l'abbaye, de la terre de Bethennoue, 1226. = 14-15. Sentence du bailliage d'Apremont confirmant, contre le curé de Boncourt Florentin La Niepce, les droits de l'abbaye sur certaines dîmes de Pont-sur-Meuse et de Boncourt, 1584. = 16. Déclaration de Symonnet et Jean Husson, maire et échevin de Bouillonville (Meurthe-et-Moselle) au sujet du cens grevant une maison de l'abbaye à Bouillonville, 1436. = 17-18. Arrêt de la Cour souveraine de Lorraine et Barrois, donnant aux abbés et religieux main-levée d'une saisie de récolte faite dans un de leurs prés à Bouillonville, à la requête d'Étienne de Rosières, seigneur d'Euvezin et Bouillonville, 1666. = 19-20. Autre arrêt de la Cour maintenant l'abbaye en possession de ce pré, 1668. = 21-22. = 21. Donation par Alberon (de Chiny), évêque de Verdun, à l'abbaye, de l'église de Bouzonville (commune de Puxe, Meurthe-et-Moselle), avec l'exemption de dîmes pour leurs terres dudit lieu, 1143. = 22. Sentence arbitrale de Robert, sire d'Aix et de Conflans, partageant les bois de Bouzonville entre l'abbaye et Symonin, fils de Robert de Vittonville, 1262. = 23-25. Accensement à Robert, avoué de Conflans, et Armengarde sa femme, de la grange de l'abbaye à Bouzonville, 1221. Vente par les enfants de Richard de Bouzonville, à l'abbaye, d'une maison et d'autres biens audit lieu, 1261. Copie : de la donation des dîmes et alleu de Saint-Maurice par Thiery, fils de Gérard de Latour-en-Woëvre, chevalier, 1201 ; des pièces nos 3 et 4. = 26-28. Vidimus par Guillaume (de Trainel), évêque de Metz, de la sentence de Robert d'Aix (cf. ci-dessus, n° 2), 1266 (deux exemplaires). Réclamation de Simonin et Jacquemin, fils de feu Robert de Vittonville, chevalier, reconnaissant n'avoir aucune suzeraineté sur les biens acquis par l'abbaye à Bouzonville, 1263. = 29. Confirmation par Guillaume (de Trainel), évêque de Metz, d'une sentence arbitrale de Nicol, prêtre de Jarny, et Jacques de Marre, chevalier, partageant les bois de Bouzonville entre l'abbaye et la veuve et les enfants de Simonin de Vittonville, 1267. = 30. Vente par Warin de Friauville et Richardin son fillâtre, à l'abbaye, de tous leurs biens à Bouzonville, 1275. = 31. Reconnaissance d'un cens dû à l'abbaye par Hawiete, veuve de Formei de Bouzonville, 1280. = 32. Vente par Thoumasset et Mariette sa femme de tous leurs biens à Bouzonville, 1269. = 33. Accord au sujet de la vaine pâture entre l'abbaye et la communauté de Bouzonville, 1150. = 34. Renonciation de messire Gara, curé de Puxe, à toutes prétentions sur les offrandes et oblations de la chapelle Saint-Maurice de Bouzonville, 1517. = 35. Consultation juridique signée Falloys sur les dîmes de Bouzonville, 1635. = 36-37. Autre consultation, signée Le Pougnant, N..., Busselot et de Bannoncourt, sur les droits de l'abbaye à Bouzonville : chapelle, dîmes et gagnage, 1556. = 38-39. Acte de présentation à l'official de Verdun d'une cédule du procureur de l'abbé de Saint-Benoît contre le curé de Puxe et Bouzonville, qui a fait saisir les dîmes, 1572. = 40-41. Accord entre l'abbaye d'une part, François de Choiseul, chevalier, seigneur de Clermont, et Catherine d'Haraucourt sa femme, d'autre part, au sujet de la juridiction au ban Saint-Maurice, à Bouzonville, 1532 (original et copie, 1716). = 42-89. Baux, quittances, arpentages, pièces de procédures et pièces diverses concernant les biens et les dîmes de l'abbaye : nos 42-49, 51-53, 63-65, à Saint-Maurice-sous-les-Côtes, Bassaucourt, Avillers, Woël et la Queue de Gorze, 1661-1778 ; n° 62, à Lahaymeix, Maizey, Lacroix-sur-Meuse, Bannoncourt, Woimbey, Troyon, Ambly et Villers-sur-Meuse, 1686 ; autres pièces, à Bouzonville et ban Saint-Maurice, 1517 (copie de la pièce n° 34)-1740. = 90-116. Pièces diverses concernant principalement l'entretien de l'église de Puxe, de la chapelle Saint-Maurice de Bouzonville et de l'église de Saint-Maurice-sous-les-Côtes, quelques-unes concernant la portion congrue du curé de Puxe et la desserte de Bouzonville, 1634-1755. N° 111 : procès-verbal d'installation de Jean Vuillaume dans l'ermitage de Bouzonville, 1675. = 117-205. Procès entre l'abbaye, prenant fait et cause pour Didier Mascar, gardien de la chapelle Saint-Roch sise sur le fief Saint-Maurice, à Bouzonville, et Dominique Jeandin, laboureur à Bouzonville, au sujet d'une haie commune et d"un droit de passage, 1738-1743. = 206-233. = 206-227. Chapelle ou ermitage Saint-Roch, à Bouzonville. Nominations des ermites : le Père Antoine Couvert, prêtre du diocèse de Lyon, et son « associé » frère Guillaume, 1687 ; frère Nicolas Bourmont et frère Didier Mascar, 1727 ; frère Louis Lamson, ancien gardien de la chapelle de La Malgré à Norroy-le-Sec, 1746 ; André Révigny, natif de Pierrefitte, 1743 ; frère Joseph-Hilarion Pierga, natif de Joudreville, 1740 ; Jean Vuillaume, 1675 ; frère Jean Antoine, natif de Budange, 1760 ; frère François Gire, natif d'Olley, 1748. Procuration de l'abbé Collenel pour Dom François Cassot, chargé de visiter l'ermitage, 1750. Procès-verbal de visite de la maison de l'abbaye à Bouzonville, 1632. Plan cavalier de l'ermitage et des terrains voisins, 17S9. Bail de l'ermitage, 1789. Procès-verbal d'expulsion de François Monne, adjoint à l'ermite François Frechard, 1774. Plan et coupe d'une église ou chapelle non désignée, s.d. Inventaires de mobilier et pièces diverses concernant l'ermitage, 1634-1750. = 228-233. Pièces diverses concernant les dîmes de Puxe, l'entretien de l'église, la portion congrue du curé, 1691-XVIIIe s. = 234. Plan du bois Le Moine, à Bouzonville, 1740. = 235-249. Procès entre l'abbaye et René-Louis de Fiquelmont, seigneur de Mars-la-Tour, au sujet du droit de pêche dans la rivière l'Orne, au ban Saint-Maurice de Bouzonville, 1688.

Contexte :
Biens et droits de l'abbaye dans diverses localités.
Fin des résultats