Évaux (autrefois Fresecourt), Écurey (Montiers-sur-Saulx).

  • Description :

    1-9 (A 1). Charte de fondation de l'abbaye par Ebal, comte de Montfort, et Thibaut II, comte de Champagne, 1130 (original). Copies, 1584-1691 et XVIIIe siècle. Procès-verbal de compulsoire des titres de l'abbaye, 1684. = 10-11 (A 2). Confirmation par Henri, évêque de Toul, de toutes les libéralités d'Ebal de Montfort envers l'abbaye, s.d. (XIIe s.) (1). 12-14 (A 3). Confirmation par la fille d'Ebal, femme de Guy de Joinville, de toutes les donations faites par son père à l'abbaye, et en particulier de la donation de la terre de Vulfauchien, s.d. (chirographe, XIIe s.). = 15-17 (A 4). Confirmation par Barthélémy de Laimont et sa femme la comtesse de Montreuil de toutes les donations précédemment faites à l'abbaye soit par eux, soit par leur mère et belle-mère la comtesse de Gillebertvilers, et en particulier de la donation de la terre de Vulfeauchien, s. d. (XIIe s.). = 18-19 (A 5 Confirmation par Pierre de Montreuil, archidiacre, et Frédéric son frère, de toutes les donations faites à l'abbaye par leur grand-mère la comtesse de Gillebervilers, leur oncle Frédéric et leur mère la comtesse de Montreuil, 1159. = 20-21 (A 6). Accord négocié par Eudes de Vaudémont, évêque de Toul, entre H., comte de Vaudémont, et l'abbaye d'Evaux pour la restitution des biens de l'abbaye dont le comte s'était emparé, 1196. = 22-26 (A 7). Confirmation par Philippe IV, roi de France de tous les biens et droits de l'abbaye qu'il prend sous sa protection, et à qui il concède divers droits et privilèges, 1292 ; ratification par Jeanne, reine de France, comtesse de Champagne, 1293 (copies, 1634 et s.d.). = 27-29 (A 8). Lettres de Charles VIII, roi de France, au bailli de Chaumont, déclarant nulle la cession de certains droits de l'abbaye faite en 1470 par l'abbé Thomas de Meury à Vincenot de Saint-Ouen, seigneur de Demange-aux-Eaux, 1497 (original) ; copies, s.d. = 30-31 (A 14). Approbation par Barthélémy, évêque de Laon, d'un accord entre Drogon, abbé de Sainte-Marie et Saint-Jean de Laon, et l'abbaye d'Evaux, au sujet de certaines terres, forêts et pâtures, 1136. = 32-33 (A 15). Notification par Agnès, comtesse de Bar, d'un accord entre Wiard de Commercy, dit Magister, et l'abbaye sur certaines contestations, 1190. = 34-35 (A 16). Sentence arbitrale de l'abbé Robert et du couvent de Montiers-en-Argonne, rejetant les revendications territoriales d'Hubert Chapet, chevalier de Possesse, à l'encontre de l'abbaye d'Evaux, 1200. = 36-37 (A 17). Accord entre les abbayes d'Evaux et de Saint-Jean de Laon au sujet de terres contestées à Ormensin, à Evaux et à Domrémy, 1200. = 38-39 (A 18). Abandon par H., fils du comte de Vaudémont, seigneur de Bertange, de ses revendications sur les biens, meubles et immeubles que Bernard Gyton et sa femme Rehoudis ont donné, en même temps que leurs personnes, à l'abbaye d'Evaux, 1230. = 40-42 (A 19). Reconnaissance par Geoffroy, seigneur en partie de Gondrecourt, des biens et droits de l'abbaye qu'il avait contestés, 1244 ; copie, s.d. = 43-44 (A 20 ?). Charte rédigée par ordre d'Henri, évêque de Toul, résumant les donations faites à l'abbaye par divers personnages jusqu'à 1178, et confirmation de ces donations par Pierre, évêque de Toul, XIIe siècle. = 45-47 (A 21). Vidirnus par deux notaires de la prévôté de Vaucouleurs (1394) de plusieurs pièces : charte de fondation de l'abbaye, 1130 ; donation par Henri, comte de Bar, de 100 sous sur le ton-lieu de Ligny, 1219 ; reconnaissance par Henri, comte de Luxembourg, des droits de l'abbaye à Hévilliers, Villers-le-Vert ou Maloxey, et Saint-Joire, 1265 ; autre reconnaissance par Valeran de Luxembourg, 1313, par Jean de Luxembourg, 1347 ; reconnaissance par Baudoin de Nantois, écuyer, de rentes en grains dues à son frère Oudinet et à l'abbaye, sur le moulin d'e Nantois, 1276 ; constitution d'une rente en grains sur le même moulin par Villermin de Nantois, clerc, 1281 ; reconnaissance d'une rente de même nature par Baudoin de Nantois, écuyer, fils de Guillaume Moufle, chevalier de Nantois, 1287 ; accord entre Valeran de Luxembourg et l'abbaye au sujet du breuil appartenant à celle-ci à Saulx, 1329 (cette pièce contient en vidimus le texte d'un accord conclu en 1308 entre l'abbaye et Husson de Saulx au sujet du même breuil) ; copie. = 48-49 (A 22). Notification et confirmation par Pierre, évêque de Toul, des donations faites à l'abbaye par divers personnages, s.d. (XIIe s.). = 50-51 (A 23). Notification et confirmation par Eude, évêque de Toul, des donations faites à l'abbaye par divers personnages, s.d. (XIIe s.). = 52-53 (A 42). Sentence des commissaires députés à la réformation générale des Eaux et forêts du département de Champagne, condamnant les abbé et religieux d'Evaux à 100 livres d'amendes, pour des dégradations commises dans leurs bois, 1664 (copie). = 54-57 (A .43) et 58-59 (A 44). Procès-verbaux d'arpentage du bois de la Collerotte, à Bonnet, appartenant à l'abbaye, et pièces annexes, 1663-1688. = 60-61 (A 45). Transaction entre l'abbaye et la communauté de Bonnet, mettant fin à un procès au sujet de dégradations commises dans le bois de la Collerotte, 1688. = 62-63 (A 46). Vente d'arbres par l'abbaye à Michel Chavange, laboureur et marchand à Ribeaucourt, 1708. = 64-65 (A 47). Procès-verbal de reconnaissance des dégradations commises dans les bois de Sablaumont, 1667. = 66-77 (A 48). Procès entre l'abbaye et Claude Tailfumier et Jean Blot, laboureurs à Saint-Joire, au sujet de dégradations commises par lesdits Tailfumier et Blot dans le bois de Sablaumont, 1672. = 78-79 (A 49). Sommation de la part des abbé et religieux à Jean de Bidost de Casteja, seigneur de Saint-Joire, d'avoir à s'abstenir désormais de tirer des pierres dans la carrière de Sablaumont, 1713. = 80-81 (A 50). Citation à comparaître devant le juge en garde en la haute justice de l'abbaye, pour Jacques Bourotte, manouvrier à Saint-Joire, accusé d'avoir coupé des chênes dans le bois de Sablaumont, 1730. = 82 (A 51). Rapport d'un garde de l'abbaye sur des dégradations commises dans le bois de Sablaumont, 1749. = 83-84 (A 52). Renonciation de Ge., prieur de Naix, en son nom et au nom de l'abbaye de Saint-Léon de Toul, à toute prétention à des droits d'usage dans le bois de la Grange, s.d. (XIIIe s.). = 85 (A 53). Procès-verbaux, d'apposition du quart en réserve dans les bois de l'abbaye, 1733-1739 (copie, 1752). = 86-95 (A 54). Vente du quart en réserve dans les bois de Sablaumont et de Latremont, 1758-1759. = 96-97 (A 56). Joffroy de Vaudemont, seigneur de Gondrecourt, fait savoir qu'il a ordonné l'abornement du bois de Corivilliers, entre Démange et Saint-Joire, pour mettre fin à une contestation entre son frère Girard et l'abbaye d'Evaux, 1240. = 98-99 (A 57). Procès-verbal d'abornement du chemin de Saint-Joire à Demange-aux-Eaux, 1599. = 100-102 (A 58). Rapport d'un garde de l'abbaye contre Joseph Simon, laboureur à Demange, qui a enlevé du foin dans un pré de l'abbaye, et transaction, 1747. = 103-104 (A 60). Certificat du sous- ingénieur et inspecteur des Ponts et Chaussées Dellile, attestant que la nouvelle chaussée de Ligny à Neufchâteau est .construite sur les vestiges d'un ancien fossé séparant le finage de l'abbaye du finage de Demange-aux-Eaux, 1752. = 105-109 (A 69 et A 70). Déclarations des biens et revenus de l'abbaye, XVIIIe s. = 110-111 (A 77). Vente par Antoine de Luxembourg, comte de Ligny, à Nicolas Tailfumier, maître de la forge de l'abbaye d'Evaux, d'une coupe de bois à Reffroy, 1556. = 112-113 (A 85). Bail du moulin de l'abbaye et des deux tiers de l'étang, au profit de Nicolas Gérard, 1635. = 114-116 (A 86). Procès-verbal de visite des bâtiments et dépendances de l'abbaye, 1667, et copie. = 117-120 (A 90). Procès-verbal de visite de la fontaine aux Clinves, à Demange-aux-Eaux, appartenant à l'abbaye, 1766, et actes d'opposition de M. Bouchon de HUrault, baron de Démange, aux travaux qu'y font faire les religieux, 1766-1769. = 121-122 (A 95). Bail des biens et dîmes de la mense abbatiale à Demange-aux-Eaux, au profit de François Barbillat, marchand à Ligny, 1588. = 123-124 (A 105). Sentence arbitrale des abbés de Citeaux, de Morimond, de La Crête et de Clairlieu maintenant l'abbaye d'Ecurey en possession de la terre de Rancher et des droits d'Usage que lui contestait l'abbaye d'Evaux, 1200. = 125-127 (A 107). Lettres de commission du lieutenant local de Gondrecourt et exploit d'huissier pour l'assignation de Jean-Gérard Poiresson, soi-disant prévôt de Demange-aux-Eaux et fermier de Jean de Cusance, au sujet d'un trouble de jouissance causé à l'abbaye dans le champ d'Eubin, près du bois de Sablaumont, 1520. = 128-129 (A 108). Promesse de Louis Lapanne dit Daniel, laboureur à Démange, de ne plus anticiper sur le champ de l'abbaye à la Fosse à la Blancheterre, 1768.

  • Date :

    1130-1769

  • Description physique : Liasse. 25 pièces parchemin ; 104 pièces papier ; 6 sceaux.

  • Identifiant :

    16 H 5