Toutes les ressources BOULANGERIE 5 résultats (2ms)

Pièces diverses : 1) Nicolas Attenot, boulanger à Sorcy : contrats d'acquisitions (1706 - 1760, 8 pièces parch.) 2) Dominique Maury, procureur fiscal du comté de Sampigny ; Nicolas Maury, avocat à Sampigny : diplômes de droit, contrats d'acquistion, procédures, etc. (1706 - 1788, 10 pièces parch., 2 pièce pap.) 3) Autres personnes de Sorcy, Sampigny, etc. : actes divers (1722 - 1765) - Actes notariés à Sorcy/Actes notariés à Sampigny

1 J 328 , 1706-1788  
/medias/customer_2/3_Fonds_num_heberg/1_Archives/FRAD055_J/FRAD055_J_0206J/FRAD055_J_0206J082/FRAD055_J_206J0082_0001_jpg_/0_0.jpg
12 médias

Récit de Marie Camus cherchant le corps de son défunt mari, et correspondances

206 J 82 , 1914-1915  

Jacques Bérille, le contributeur, apporte le récit de sa grand-tante, Marie Camus, qui recherche le corps de son mari sur le champ de bataille. Accompagnée d’une amie, elle a sillonné les champs de bataille de nuit sans autorisation pour retrouver le corps de son défunt mari, avec lequel elle tenait la boulangerie de Chatillon. Le lendemain, son mari a été inhumé convenablement à Watronville. Prise d’un grand chagrin et de fortes émotions face à la situation de la guerre et le sort de son mari, elle décède en 1915. Et selon ses dernières volontés, elle a été enterrée à ses côtés à Watronville.

Contexte :
Grande collecte 14-18 : L'opération « Collecte nationale 14-18 » est un projet d'envergure nationale initialement coordonné par la Bibliothèque nationale de France et le Service interministériel des Archives. L'objectif de cette manifestation qui a commencé à l'échelon national du samedi 9 au samedi 16 novembre 2013, est de collecter des images numériques sur la Grande Guerre pour enrichir le Site internet europeana 1914-1918 (europeana : site de ressources numériques des musées, des bibliothèques, des archives et des collections audiovisuelles européennes). Cette opération a déjà eu lieu dans plusieurs pays et a rencontré beaucoup de succès. Le SIAF a vivement encouragé les services d'archives à y participer. Concrètement, des institutions culturelles partenaires du projet accueil, en l'occurrence les Archives départementales de la Meuse, enregistrent et interrogent des particuliers, dits « contributeurs », possédant des documents ou objets de la Grande Guerre, numérisent et indexent les documents ou objets que ces derniers ont apportés à l'institution culturelle partenaire. L'intérêt des Archives de la Meuse est de profiter d'une opération ayant une visibilité nationale (type Journées européennes de patrimoine) pour collecter pour ses propres fonds des images numériques de cette période et surtout susciter des dons sur cette période essentielle dans l'histoire du département de la Meuse. Cette opération s'est poursuivie depuis 2013 avec des opérations ponctuelles ou selon les opportunités.
Fin des résultats