Toutes les ressources sceau 28 résultats (3ms)

Fonds du prieuré de Rupt-aux-Nonains.

10 H 4 , 1668-1791  

1-3. Copies de procès-verbaux, requêtes, arrêts et lettres concernant les coupes à faire dans les bois du prieuré de Rupt-aux-Nonains, 1740. = 4. État des pièces nos 5 à 40. = 5-35. Correspondance et notes concernant l'agrandissement projeté de l'église de Robert-Espagne, et les contestations survenues à ce sujet entre les décimateurs et la communauté, 1748-1758. = 36. Bail des dîmes du prieuré à Robert-Espagne et Beurey au profit de Pierre Lagabbe, curé de Robert-Espagne, 1732. = 37-40. Pièces de procès contre la communauté de Robert-Espagne et les décimateurs au sujet des réparations de l'église, 1668-1703 (copies). = 41-117. Procès entre l'abbé de Gruel, prieur de Rupt, et les entrepreneurs et artisans ayant travaillé aux réparations des bâtiments du prieuré, 1789-1791. = 118-139. Comptes du sieur Franchot, fermier principal du prieuré, avec pièces à l'appui, 1790. = 140-146. Liquidation, par le Directoire du département, des créances des officiers de la justice de Rupt pour l'arriéré de leurs gages, 1791 ; en annexe, les lettres de provisions des officiers, 1788.

Fonds du prieuré de Chauvency-Saint-Hubert.

10 H 8 , 1713  

1. Nomination par l'abbé de Saint-Hubert-en-Ardenne, du sieur Tauton, procureur à Montmédy, en qualité de procureur d'office de la seigneurerie de Chauvency-Saint-Hubert, 1713. = 2. Lettre de l'abbé au sieur Tauton au sujet d'un procès, 1713.

Fonds du couvent des Capucins de Ligny-en-Barrois.

11 H 5 , 1745-1792  

1- Inventaire des biens du couvent et déclarations des religieux, 1790. = 2. Procès-verbal d'apposition des scellés sur les meubles des Capucins, 1791. = 3. Registre des recettes et dépenses, in-4°, 12 ff., 1790. = 4. Compte rendu aux administrateurs du déparlement par les religieux, im-4°, 4 ff., 1790-1791.  Recette totale : 1 216 l. 4 s. ; dépense totale : 1 345 l. = 5-20. Pièces annexées audit compte, principalement mémoires de fournisseurs, 1782-1791. = 21. Fragment d'un journal des recettes et dépenses, 1790. = 22. Arrêté du compte rendu par les Capucins, 1791. = Demandes de secours au Directoire du département : 23-27, de la part de Marie Barbe, ancienne soeur économe du couvent, 1791, avec pièces justificatives, 1745-1791. = 28-32, de la part de Marguerite Michaut, de Tannois, héritière de Didier Michaut, son frère, ancien oblat des Capucins, et pièces annexes, 1792.

Demange-aux-Eaux, Delouze, Baudignécourt, Mauvages Houdelaincourt, Gondrecourt, Saint-Thiébaut (Saint-Joire), Ribeaucourt, Bonnet, Mandres, Montiers-sur-Saulx, Luméville, Cirfontaines-en-Ornois et bois de Latrémont, Chassey-Beaupré, Bure, Domremy-Saint-Antoine et forêt de Grammont, Saint-Amand, Boviolles, Reffroy, Naix-aux-Forges, Tronville, Longeaux, Toul, Blénod-lès-Toul.

16 H 8 , 1179-1776  

1-3 (G 7). Assignation aux habitants de Demange-aux-Eaux et procès-verbal de reconnaissance, concernant l'enlèvement d'une borne dans la forêt de Rainlieu, à la limite des bois de l'abbaye et de ceux de la communauté, 1776. = 4-5 (G 12). Confirmation par Jean, sire de Joinville et de Renel, sénéchal de Champagne, et Alix sa femme, des biens et droits acquis par l'abbaye à Chassey, Luméville, Cirfontaines, Houdelaincourt et Baudignécourt, 1278. = 6-7 (H 20). Confirmation par Hodearde, dame de Plancey, des libéralités faites à l'abbaye par ses ancêtres, et concession de droits d'usage dans le bois du Vaux, à Gondrecourt, 1203. = 8-9 (H 21). Confirmation et concession similaires par Hugues, comte de Vaudémont, 1203. = 10-11 (H 22). Abandon par Geoffroy de Vaudémont, seigneur de Gondrecourt en partie, de ses revendications à l'encontre de l'abbaye : garde d'Ormanson, terres et bois près d'Houdelain-conrt, droits d'usa,ge dans les eaux et bois d'e Gondrecourt, 1240. = 12 (H). Reçu de la somme de cent quarante livres de petit tournois, versée par l'abbaye aux commissaires royaux Jacques de Saint-Aubert, chanoine de Tournai, et Guiard de Porte, bailli de Chaumônt, pour l'amortissement des acquêts réalisés par elle depuis cinquante six ans, avec énumération de ces acquêts, 1292. = 13-16 (H). Confirmation par Philippe, roi de France, de tous les biens et droits de l'abbaye, qu'il prend sous sa protection, et à qui il concède divers privilèges (titre de chapelain pour les religieux, exemption de toute servitude pour les hommes et femmes de l'abbaye), et droits (chasse, pêche, vaine pâture) ainsi que toute juridiction, excepté le droit de battre monnaie ; consentement et approbation de la reine Jeanne, comtesse de Champagne et de Brie, 1293 (original ; copies et traductions, XVIIIe s.). = 17-37 (H). Procès entre l'abbaye et les communautés de Vaucouleurs et Neuville-lès-Vaucouleurs au sujet d'une fourniture de bois réclamée par l'abbaye, 1745-1746. = 38 (J). Reçu de la somme de quatorze livres de petits tournois versée par l'abbaye à Simon Aubers, clerc, et Thiébaut Aparcez, de Langres, commissaires royaux, pour l'amortissement de plusieurs acquêts, 1313. = 39-40 (J 22). Sentence arbitrale de Jean de Pannes, prévôt et châtelain de Com-mercy, et Richard Belland, de Void, tranchant un litige entre l'abbaye et la communauté d'Houd'elain-court au sujet du bois du Vaux d'Ecurey et du Meix le Diable, 1452. = 41-42 (K 3). Abandon par Milon, chevalier de Reynel, de diverses revendications à rencontre de l'abbaye, 1230. = 43-44 (K 6). Rachat par l'abbaye d'une redevance annuelle en avoine due à Pierrars de Luméville, 1291. = 45-46 (K 8). Notification et confirmation par Eude, évêque de Toul, des donations faites à l'abbaye par divers personnages, s.d. (XIe-XIIe s.). = 47-48 (K 11). Mandement de Jean d'Amboise, bailli de Chaumont, et exploit de Pierre Cousinot, de Mauvages, sergent royal en la prévôté de Vaucouleurs, intervenant contre Jean Mengeot, vicaire de Luméville, qui a fait enlever des gerbes sur une terre de l'abbaye malgré l'exemption de dîme dont elle jouissait, 1522. = 49-50 (K 13). Etat des terres usurpées par divers particuliers sur la ferme de Vouez, à Luméville, qui appartient à l'abbaye : procuration de Scipion-Jérôme Bégon, évêque de Toul et abbé d'Evaux, autorisant le prieur à poursuivre en son nom la revendication des terres usurpées, 1748. = 51-52 (K 17). Offre faite par les abbé d'Evaux et de Clairlieu, celui-ci agissant pour les religieux d'Evaux, d'abandonner aux Cisterciennes de Benoitevaux un pré sur lequel elles percevaient une redevance, moyennant la suppression de cette redevance, 1659, et exploit de signification aux abbesse et religieuses de Benoitevaux, 1659 (copie, 1668). = 53-54 (K 19). Donation, par Gautier, chevalier, sire de Reynel, à l'abbaye d'Evaux, de son moulin de Luméville, 1267. =i 55-57 (K 20). Confirmation par André de Joinville, chevalier, sire de Bonnet, de tous les droits et privilèges octroyés à l'abbaye par ses ancêtres, droits qu'il avait contestés, et prise à bail perpétuel, par le même André, du moulin de l'abbaye à Luméville ; confirmation de ces engagements par Ansel, seigneur de Reynel, frère d'André, 1305. Vidimus de l'acte précédent par le même André de Joinville, 138. = 58-59 (K 22). Vente par Jean Trassars, de Mandres, à l'abbaye, d'une terre à Luméville, 1295. = 60-62 (K 23). Cession par Jean, sire de Joinville, sénéchal de Champagne, et Aelis sa femme, à l'abbaye, du bois dit l'Alleu de Vaucouleurs, près de Luméville, sous certaines réserves, 1275. Vidimus de l'acte précédent, d'après un cartulaire, par Jean Leifèvre, prêtre de Ligny et notaire public, 1479.. = 6â-64 (K 24). Vente par l'abbaye à M. de Pimodan, président à mortier au Parlement de Metz, de 40 arpents de bois à Luméville, 1714. = 65-66 (K 26). Vente par Emenjars de Fer-rières, fille de feu Huon de Mandres, Girardin et Jean ses fils, à l'abbaye, de tout ce qu'ils possèdent à Cirfontaines, 1278. = 67-69 (L 18). Vente par Geoffroy de Cirfontaines, le clerc, fils de Huon de Mandres, à l'abbaye, de tout ce qu'il possède à Ghassey, 1278 (deux exemplaires), = 70-73 (L 20). Baux des biens de l'abbaye à Chassey et Luméville, 1626. = 74-75 (L 21). Déclaration des biens de l'abbaye à Chassey, Luméville et Cirfontaines, 1748. = 76-77 (L 24). Vente par Michelet de Chassey à Arnoul dit Le Roux, de Mandres, de trois parts de pré à Chassey, et donation de ce pré par l'acquéreur à l'abbaye d'Evaux, 1278. = 78 (M). Plan du bois de Grammont (partie de la forêt de Montiers-sur-Saulx), propriété de l'abbaye, s.d. (XVIIP s.). = 79-126 (M 33 à M 36). Procès-verbaux de visite et d'arpentage, actes de ventes, correspondance et pièces diverses concernant l'exploitation du bois de Grammont, 1655-1764. = 127-128 (N 13). Abandon par Rodolphe, clerc de Vaucouleurs, de ses prétentions .sur une terre de l'abbaye à Reffroy, 1238. = 129-130 (N 14). Reconnaissance de Dominique Bouton pour une terre qu'il tient de l'abbaye à Reffroy, 1340. = 131-137 (N 18). Baux d'un pré de l'abbaye à Reffroy, 1678-1741. = 138-140 (O 1). Donation par Simon de Joinville, sénéchal de Champagne;, à l'abbaye, de son gagnage de Naix, 1182 ; note moderne indiquant, avec raisons à l'appui, qu'il s'agit d'une charte fausse. = 141-142 (O 6). Donation par les frères Milon, archidiacre, Wirric, Gilon, et leur soeur Bonnefille, de Gondrecourt, de tout ce qu'ils possèdent dans l'alleu de Longeaux, et legs conditionnel par Gilon, 1179. = 143-144 (O 7). Donation par Malvoisin de Beaurain de sa part du breuil de Longeaux, 1206. = 145-146 (P 60). Renier, fils de feu Fourquart de Vaucouleurs, écuyer, sénéchal de l'évêque de Toul, déclare prendre à sa charge, moyennant la somme de cent sous toulois, la culture d'une vigne à Blénod, qui était à la charge de l'abbaye d'Evaux, 1290. = 147-148 (P 61). Echange de vignes à Blénod, entre l'abbaye et Willaume de Blénod, clerc, et consorts, 1317. = 149-150 (P 63). Sentence arbitrale de G., ancien évêque de Toul, confirmant la donation d'une tenure, faite à l'abbaye par AmaUric de Blénod, 1233. = 151-152 (P 65). Renonciation de Geoffroy, voué de Blénod, chevalier, à toutes contestations au sujet de la maison de l'abbaye à Blénod, et consentement à tous les échanges que l'abbaye fera en ville, 1273.

Contexte :
Biens et droits de l'abbaye dans diverses localités.

Donations. Exemptions. Fondations. Bâtiments de l'abbaye. Biens et droits à Saint-Benoît (autrefois Richismanils) et biens en général.

19 H 1 , 1134-1787  

1-2. Confirmation par Gobert d'Apremont de toutes les libéralités faites à l'abbaye de Saint-Benoît, de 1129 à 1183, par Raimond et le fils de celui-ci, Tirric, s. d. (chirographes). = 3-4. Notes : sur les donations d'Alberon de Chiny, évêque de Verdun ; sur l'administration des sacrements dans les basses-cours, s, d. = 5-11. Confirmation des biens de l'abbaye, notamment de l'alleu de Richerménil, par Étienne de Bar, évêque de Metz, 1138 (original et copies, XVIe-XVIIIe s.). = 12. Concession par le même évêque, à l'abbaye, du droit d'acquérir dans le diocèse tout ce qui lui sera nécessaire, et confirmation de la donation par Thecelin de Woinville d'une terre du flef de Charey, à proximité de l'abbaye, 1134. = 13. Bulle du pape Eugène III, prenant l'abbaye sous sa protection et confirmant ses biens, 1147. = 14. Confirmation par Étienne de Bar, évêque de Metz, de diverses donations faites à l'abbaye : le fief de Longeau, par Rainier d'Apremont ; biens à Ménil(-sous-les-Côtes) et à Wacencourt par Hugues de Sorbey et consorts ; dîmes à Saint-Benoît par Barthélémy de Ménil ; droits d'usages et dîmes de Vigneulles, par Ulric d'Apremont, 1153. = 15. Bulle du pape Lucius III prenant l'abbaye sous sa protection, confirmant ses biens, l'exemptant de dîmes et lui reconnaissant divers droits, 1182. = 16-17. Transaction entre les abbayes de Gorze et de Saint-Benoît-en-Woëvre, au sujet des étangs d'Hermane Nowe et de Jeanfontaine, et du gagnage de Jeanfontaine, 1293 (copies, XVIe-XVIIIe s.). = 18. Donation par Olry de Villers à l'abbaye de Saint-Benoît de la terre Saint-Pierre, 1276. = 19. Bulle du pape Boniface VIII exemptant de dîmes l'ordre de Cîteaux, 8e année du pontificat (1302). = 20-23. Extraits (1676-1677) : du Rôle général des villes, bourgs... de l'ancien, ressort du bailliage de Saint-Mihiel, 1593 ; d'un arrêt du Parlement de Paris, 1677 ; d'une sentence du juge en la haute justice de Saint-Benoît-en-Woëvre, 1626 ; tous ces extraits. servant à prouver les droits de haute justice de l'abbé. État des baux de l'abbaye, 1731-1738. Bail d'un appartement dans l'ancienne maison abbatiale et de prés voisins au profit de Louis Teroeil, de Lachaussée, 1787. = 24-34. Procès entre l'abbaye et Charles Charpentier, bourgeois de Nancy, fermier du domaine de la prévôté de Lachaussée, au sujet des impôts réclamés par le sieur Charpentier aux fermiers de l'abbaye, 1677-1678 ; copies et extraits de pièces diverses relatives à l'exemption des fermiers, notamment une copie des lettres par lesquelles Raoul, duc de Lorraine, promet de respecter les personnes et les biens de l'abbaye, 1339. = 35-36. Procès-verbal d'adjudication à l'abbaye, à titre d'accensement perpétuel, du terrain friche de la chaussée conduisant de Thiaucourt à Verdun, 1756. = 37. Note sur le prieuré d'Apremont, s. d. = 38. Vente par Jocelin, citain de Verdun, et Élisabeth, sa femme, à l'évêque de Verdun, d'une redevance dite sogniée, composée en partie de cinq réseaux de blé payables par l'abbaye de Saint-Benoît pour le moulin de Deuxnouds(-aux-Bois), 1240. = 39. Confirmation par Jean (d'Apremont), évêque de Verdun, de la donation à l'abbaye par Jacques de Woimbey, chevalier, de la moitié d'un pré de Pierrencourt, 1218. = 40. Échange entre Thiébaut II, comte de Bar, et l'abbaye, portant d'une part sur des cens aux bans de Louze et de Wancecourt (Hazavant) et sur des biens entre le rû de Louze et Parfondrupt, d'autre part sur des biens à Rembercourt, des hommes et femmes à Rembercourt, Trougnon, Morville, Thiaucourt, Onville et Grosrouvres, et des biens à Brainville, 1260. = 41-44. Vente de prés à l'abbaye par Eudes de Flirey-en-Haye, 1267. Donation de bois, notamment à Pruneroi, par Eudes de Flirey, 1256. Donation du gagnage du Séjour d'-Etang, par Thomas de Maizeray et demoiselle Marguerite, sa femme, 1446. = 45-49. Copies de titres, s. d. Vente par l'abbaye à des habitants de Toul d'une maison et d'une vigne à Toul, 1335 (vidimus par Jean Ancel, abbé de Saint-Clément de Metz, 1384). Donation par Henri II, comte de Bar, à l'abbaye, des dîmes de Noviant-en-Hey (Noviant-aux-Prés, Meurthe-et-Moselle) à charge de fournir, à toute réquisition, des hosties aux diocèses de Verdun, de Toul et de Metz, 1239. Donation par noble dame Alix de Longeville d'une rente de deux muids de blé sur les dîmes de Rumont, 1222. Donation par Ysabeau de Tremblecourt d'une rente de vingt résaux de blé sur les gerbages de Noviant-en-Hey, 1247. Quittance de Brochars, curé d'Herbeuville, pour un franchard de froment que l'abbaye lui doit sur les dîmes locales, 1299. Renonciation de Thiery d'Hadonville et d'Huin d'Hattonville, aux biens de l'abbaye à Los, qu'ils détenaient indûment, 1260. Vente par Jacques dit Lohier, citain, de Metz, à l'abbaye, de tous les biens sis entre Parfondrupt et le rû de Moutra, 1262. Vente par Perenal de Bormont d'une partie du bois de Purneloy, 1275 (la date réelle est 1267). Constitution par Érard, seigneur de Sorcy, d'un cens à Mont, s. d. Ventes, par les filles de feu Contant de Charey, de leurs biens à Lausse, 1266. Donation par l'abbaye de Saint-Vanne de Verdun d'un pré in Jocionis, s. d. (XIIe s.). Donation par Vintier et Robert de Oscrenes des dîmes de Senonville, s. d. Reconnaissance par Louis d'Haraucourt, évêque de Verdun, du droit de l'abbaye de participer aux outrées et ventes du moulin de Deuxnouds-aux-Bois, dont elle est copropriétaire, 1432. Promesse de R., prêtre de Noviant-en-Hey, de payer à l'abbaye la dîme de ses terres personnelles, 1272 (la date réelle est 1262). Reconnaissance par Guy de Rumont, chevalier, d'une rente perçue par l'abbaye sur les dîmes de Rumont, 1247. Copie de la pièce n° 38. Notification, par Eude (de Sorcy), évêque de Toul, de la donation par son frère Erard de Sorcy d'un cens à Mont-le-Vignoble (Meurthe-et-Moselle) 1222 (cf. ci-dessus). Promesse des abbés et couvents de Saint-Benoît et de L'Étanche de soumettre à l'arbitrage de Richier de Trougnon, chanoine de Toul, et d'Hugues, prêtre de Creuë, leur contestation au sujet du domaine de Ronville, 1239. Donation par Drognon de Manonville, chevalier, des dîmes de Senonville, Wacecourt et Lause, s. d. Donation par Habert, chevalier seigneur de Woimbey, d'un pré près du bois de Pierremont, 1176. Bail d'un pré de l'abbaye à Jeandelize (Meurthe-et-Moselle) au profit de François Nicolles, maire de Conflans, 1545. Confirmation par Robert de Vittonville et Jeanne dite Philippe, sa mère, des rentes en vin léguées à l'abbaye par leur père et mari Jacques, seigneur de Vittonville, 1274. = 50-56. Dénombrement des biens, droits et revenus de l'abbaye, fourni à la Chambre royale de Metz en 1681, et pièces concernant ce dénombrement, 1680-1701. = 57. État des rentes et revenus de l'abbaye, s. d. (vers 1680). = 58. Mandement au syndic de l'abbaye pour la conduite d'une corvée sur la route de Metz à Toul, 1755. = 59-61. Baux, 1785-1787, et note relative à un bail. = 62-102. Procès entre l'abbaye et Vincent Naget, manoeuvre à Saint-Benoît, au sujet du paiement de divers travaux effectués par le sieur Naget, 1742. = 103. Requête des abbés et religieux au Conseil des finances et commerce, pour être autorisés à couper les bois nécessaires à la reconstruction de l'abbaye, s. d. (XVIIIe s.). = 104. Plan et profil d'une église, s. d. (XVIIIe s.). = 105-111. Pièces relatives à divers travaux, 1687-1740. = 112-116. Pièces relatives à des arpentages et coupes de bois, 1735,1747.

Marcairerie. Bois de l'abbaye. Baux divers.

19 H 3 , 1258-1773  

1- Legs par Thiery de Lérouville, chevalier, à l'abbaye, de sa part du bois du Gros-Fay, et de droits d'usage et pâture à Saint-Maurice, s.d. (XIIe-XIIIe s.). = 2. Abandon par Simonin Danvillers et Warrion son frère, en faveur de l'abbaye, de ce qu'ils détenaient indûment au Gros-Fay, 1258. = 3-5. Vente par la communauté de Saint-Julien-lès-Gorze, à l'abbaye, du bois de Bonlieu, à Saint-Benoît, 1274 (original et copie). = 6. Vente par Nicole Liétard, doyen de Saint-Pierre de Bar, au nom des enfants mineurs de feu Jacques de Guermanges, prévôt de Lachaussée, Jean Lescuier, marchand à Gorze, et sa femme Marguerite, mère desdits mineurs, à l'abbaye, du bois du Séjour, enclavé dans le grand étang de Lachaussée, et d'une part de l'étang de Jeanfontaine, 1524. = 7. Arrêt de la Chambre des Comptes de Bar confirmant, contre les officiers de Lachaussée, les droits de l'abbaye sur une lisière dite la Haie-Mariotte, près du Séjour, 1533. = 8. Lettres d'amortissement du duc de Lorraine pour les bois du Séjour et de la Haie-Mariotte, et l'étang de Jeanfontaine, 1533. = 9. Lettres de la Chambre des Comptes de Bar accusant réception de plusieurs documents relatifs aux ventes et amortissement analysés ci-dessus, 1533. = 10. Partage, entre les abbayes de Gorze et de Saint-Benoît, des biens jusqu'alors indivis : bois de Dampvitoux (Meurthe-et-Moselle), bois, pré et étang de Jeanfontaine, étang d'Harmanowe, 1569. = 11. Sentence du prévôt de Lachaussée confirmant, contre le substitut, les droits de glandée de l'abbaye, 1631. = 12-13. Arrêt du Parlement de Metz accordant à l'abbaye main-levée des bois saisis par ordre du grand gruyer de Barrois, 1672. = 14-17. Arrêt du Conseil du roi, et lettres patentes autorisant l'abbaye à nommer des gruyers et autres officiers pour exercer la juridiction de ses eaux et forêts, et pièces annexes, 1694. = 18. Déclaration des officiers de l'abbaye certifiant que les dégradations des bois ne sont pas imputables à l'abbé Josse, 1698. = 19. Requête des abbé et religieux à la Chambre des comptes de Bar, tendant à ce que soient distinguées les hautes justices de l'abbaye, 1700. = 20. Arrêts du bureau des Eaux et forêts de Lorraine confirmant divers droits de l'abbaye et de ses fermiers dans les bois et étangs voisins, 1706-1708 (copies). = 21-24. Requête pour la coupe des bois nécessaires à la reconstruction de l'abbaye, s.d. (XVIIIe s. Cf. 19 H 1, n° 103) ; arrêt du Conseil des finances et commerce autorisant cette coupe, 1737 (copie) ; procès-verbal d'abornement des cantons de bois désignés, 1738 (copie). = 25-45. Pièces diverses concernant le défrichement, l'exploitation et l'abornement des bois de l'abbaye, 1738-1773. = 46-50. Plans et croquis de bois des environs de Saint-Benoît, XVIIIe s. = 51-52. Reconnaissances de dettes envers l'abbaye par divers particuliers, 1733-1750. = 53-133. Baux des gagnages, étangs et dîmes de l'abbaye, 1626-1748. = 134-141. Baux de la marcairerie, 1704-1744.

Ansoncourt, Ansauville, Ars-sur-Moselle.

19 H 5 , 1100-1789  

1. Donation par Baudouin de Wilequans, de Dieulouard, à l'abbaye, de sa part des dîmes d'Ansauville (Meurthe-et-Moselle), et d'un pré, 1255. = 2-34. Déclaration des biens et revenus de l'abbaye à Ansauville, baux des dîmes, rapports d'experts, marchés et pièces diverses concernant l'entretien de l'église, 1649-1788. = 35. Donation par Henri (de Lorraine), évèque de Toul, de l'église et des dîmes d'Ansoncourt (commune de Réménauville, Meurthe-et-Moselle), s.d. (XIIe s.). = 36. Confirmation par Thiébaut Ier, comte de Bar, de la donation de dîmes à Ansoncourt par Ancher de Saint-Mihiel, chevalier, et Wiric son neveu, s.d. (vers 1190-1195). = 37-38. Confirmation par Haynon, archidiacre de Toul, en ce qui concerne ses droits, de la donation de l'évêque Henri de Lorraine, s.d. (vers 1150-1160). Copie (s.d.) : de l'acte précédent ; de la donation d'Henri de Lorraine ; de l'octroi d'indulgences, par l'évêque d'Hebron, aux personnes qui fréquenteront, à certains jours, l'église de Saint-Benoît et la chapelle d'Ansoncourt, 1257. = 39-40. Accord au sujet de la vaine pâture entre l'abbaye d'une part, les communautés d'Essey et de Maizerais, d'autre part, 1337 (original et copie). 41-42. Homologation par la Cour souveraine de Saint-Mihiel d'une transaction entre l'abbaye, d'une part, Antoine de Rosières, seigneur d'Euvezin, et la communauté d'Euvezin d'autre part, au sujet de la vaine pâture à Ansoncourt et Euvezin, 1620 (original et copie). = 43-99. Baux, abornements, arpentages, procédures, rapports des gardes, adjudications de bois et pièces diverses concernant la ferme et les bois de l'abbaye, à Ansoncourt, 1578-1789. À signaler : 44, lettre du curé de Réménauville à l'abbé de Saint-Benoît, au sujet du mariage d'une habitante de la cense d'Ansoncourt, 1634 ; 45, lettre du vicaire général de l'évêché de Toul ordonnant aux habitants d'Ansoncourt de reconnaître pour seul curé celui de Réménauville, 1689 (copie) ; 83, accord entre l'abbaye et la communauté de Régniéville (Meurthe-et-Moselle) pour le rachat de la banalité du four, 1496, suivi d'un extrait d'un terrier de l'abbaye (copie). = 100-102. Plans des bois de la seigneurerie d'Ansoncourt, 1740. = 103-105. Procès-verbaux d'abornement des bois de l'abbaye, 1772. = 106-141. Lettre de l'abbé de Saint-Benoît confiant au curé de Réménauville la desserte provisoire d'Ansoncourt, 1688 ; extraits d'actes paroissiaux, lettres et quittances des curés de Réménauville, Limey, Thiaucourt, Tronville, Chambley et Viéville, concernant la desserte d'Ansoncourt et l'administration des sacrements, 1690-1725. = 142. Donation par Jacomin Petit, d'Ars-sur-Moselie, à l'abbaye, d'un cens sur une vigne, 1327. = 143-145. Baux des biens de l'abbaye à Ars-sur-Moselle, 1682-1749. = 146-148. Notes sur des biens et cens, s.d.

Contexte :
Biens et droits de l'abbaye dans diverses localités.

Beney, Boncourt, Bouillonville, Bouzonville (Puxe). Chapelle Saint-Maurice de Bouzonville et église de Saint-Maurice-sous-les-Côtes.

19 H 6 , 1143-1789  

1. Constitution par Jean Regnart, de Pannes (Meurthe-et-Moselle), au profit de l'abbaye, de cens sur des terres et vignes à Beney et à Pannes, 1426. = 2-9. Déclaration et baux du gagnage de l'abbaye à Beney, 1716-1786. = 10. Accord entre l'abbaye et la communauté de Beney au sujet de la vaine pâture, 1524. = 11. Bail d'un canton de terre à Beney au profit de Charles Lahayville, 1724. = 12-13. Legs par Étienne de Waville, à l'abbaye, de la terre de Bethennoue, 1226. = 14-15. Sentence du bailliage d'Apremont confirmant, contre le curé de Boncourt Florentin La Niepce, les droits de l'abbaye sur certaines dîmes de Pont-sur-Meuse et de Boncourt, 1584. = 16. Déclaration de Symonnet et Jean Husson, maire et échevin de Bouillonville (Meurthe-et-Moselle) au sujet du cens grevant une maison de l'abbaye à Bouillonville, 1436. = 17-18. Arrêt de la Cour souveraine de Lorraine et Barrois, donnant aux abbés et religieux main-levée d'une saisie de récolte faite dans un de leurs prés à Bouillonville, à la requête d'Étienne de Rosières, seigneur d'Euvezin et Bouillonville, 1666. = 19-20. Autre arrêt de la Cour maintenant l'abbaye en possession de ce pré, 1668. = 21-22. = 21. Donation par Alberon (de Chiny), évêque de Verdun, à l'abbaye, de l'église de Bouzonville (commune de Puxe, Meurthe-et-Moselle), avec l'exemption de dîmes pour leurs terres dudit lieu, 1143. = 22. Sentence arbitrale de Robert, sire d'Aix et de Conflans, partageant les bois de Bouzonville entre l'abbaye et Symonin, fils de Robert de Vittonville, 1262. = 23-25. Accensement à Robert, avoué de Conflans, et Armengarde sa femme, de la grange de l'abbaye à Bouzonville, 1221. Vente par les enfants de Richard de Bouzonville, à l'abbaye, d'une maison et d'autres biens audit lieu, 1261. Copie : de la donation des dîmes et alleu de Saint-Maurice par Thiery, fils de Gérard de Latour-en-Woëvre, chevalier, 1201 ; des pièces nos 3 et 4. = 26-28. Vidimus par Guillaume (de Trainel), évêque de Metz, de la sentence de Robert d'Aix (cf. ci-dessus, n° 2), 1266 (deux exemplaires). Réclamation de Simonin et Jacquemin, fils de feu Robert de Vittonville, chevalier, reconnaissant n'avoir aucune suzeraineté sur les biens acquis par l'abbaye à Bouzonville, 1263. = 29. Confirmation par Guillaume (de Trainel), évêque de Metz, d'une sentence arbitrale de Nicol, prêtre de Jarny, et Jacques de Marre, chevalier, partageant les bois de Bouzonville entre l'abbaye et la veuve et les enfants de Simonin de Vittonville, 1267. = 30. Vente par Warin de Friauville et Richardin son fillâtre, à l'abbaye, de tous leurs biens à Bouzonville, 1275. = 31. Reconnaissance d'un cens dû à l'abbaye par Hawiete, veuve de Formei de Bouzonville, 1280. = 32. Vente par Thoumasset et Mariette sa femme de tous leurs biens à Bouzonville, 1269. = 33. Accord au sujet de la vaine pâture entre l'abbaye et la communauté de Bouzonville, 1150. = 34. Renonciation de messire Gara, curé de Puxe, à toutes prétentions sur les offrandes et oblations de la chapelle Saint-Maurice de Bouzonville, 1517. = 35. Consultation juridique signée Falloys sur les dîmes de Bouzonville, 1635. = 36-37. Autre consultation, signée Le Pougnant, N..., Busselot et de Bannoncourt, sur les droits de l'abbaye à Bouzonville : chapelle, dîmes et gagnage, 1556. = 38-39. Acte de présentation à l'official de Verdun d'une cédule du procureur de l'abbé de Saint-Benoît contre le curé de Puxe et Bouzonville, qui a fait saisir les dîmes, 1572. = 40-41. Accord entre l'abbaye d'une part, François de Choiseul, chevalier, seigneur de Clermont, et Catherine d'Haraucourt sa femme, d'autre part, au sujet de la juridiction au ban Saint-Maurice, à Bouzonville, 1532 (original et copie, 1716). = 42-89. Baux, quittances, arpentages, pièces de procédures et pièces diverses concernant les biens et les dîmes de l'abbaye : nos 42-49, 51-53, 63-65, à Saint-Maurice-sous-les-Côtes, Bassaucourt, Avillers, Woël et la Queue de Gorze, 1661-1778 ; n° 62, à Lahaymeix, Maizey, Lacroix-sur-Meuse, Bannoncourt, Woimbey, Troyon, Ambly et Villers-sur-Meuse, 1686 ; autres pièces, à Bouzonville et ban Saint-Maurice, 1517 (copie de la pièce n° 34)-1740. = 90-116. Pièces diverses concernant principalement l'entretien de l'église de Puxe, de la chapelle Saint-Maurice de Bouzonville et de l'église de Saint-Maurice-sous-les-Côtes, quelques-unes concernant la portion congrue du curé de Puxe et la desserte de Bouzonville, 1634-1755. N° 111 : procès-verbal d'installation de Jean Vuillaume dans l'ermitage de Bouzonville, 1675. = 117-205. Procès entre l'abbaye, prenant fait et cause pour Didier Mascar, gardien de la chapelle Saint-Roch sise sur le fief Saint-Maurice, à Bouzonville, et Dominique Jeandin, laboureur à Bouzonville, au sujet d'une haie commune et d"un droit de passage, 1738-1743. = 206-233. = 206-227. Chapelle ou ermitage Saint-Roch, à Bouzonville. Nominations des ermites : le Père Antoine Couvert, prêtre du diocèse de Lyon, et son « associé » frère Guillaume, 1687 ; frère Nicolas Bourmont et frère Didier Mascar, 1727 ; frère Louis Lamson, ancien gardien de la chapelle de La Malgré à Norroy-le-Sec, 1746 ; André Révigny, natif de Pierrefitte, 1743 ; frère Joseph-Hilarion Pierga, natif de Joudreville, 1740 ; Jean Vuillaume, 1675 ; frère Jean Antoine, natif de Budange, 1760 ; frère François Gire, natif d'Olley, 1748. Procuration de l'abbé Collenel pour Dom François Cassot, chargé de visiter l'ermitage, 1750. Procès-verbal de visite de la maison de l'abbaye à Bouzonville, 1632. Plan cavalier de l'ermitage et des terrains voisins, 17S9. Bail de l'ermitage, 1789. Procès-verbal d'expulsion de François Monne, adjoint à l'ermite François Frechard, 1774. Plan et coupe d'une église ou chapelle non désignée, s.d. Inventaires de mobilier et pièces diverses concernant l'ermitage, 1634-1750. = 228-233. Pièces diverses concernant les dîmes de Puxe, l'entretien de l'église, la portion congrue du curé, 1691-XVIIIe s. = 234. Plan du bois Le Moine, à Bouzonville, 1740. = 235-249. Procès entre l'abbaye et René-Louis de Fiquelmont, seigneur de Mars-la-Tour, au sujet du droit de pêche dans la rivière l'Orne, au ban Saint-Maurice de Bouzonville, 1688.

Contexte :
Biens et droits de l'abbaye dans diverses localités.

Brasseitte, Mécrin, Chambley, Champ Fontaine, Combres, Dampvitoux, Essey-en-Woëvre, Francheville (près de Lachaussée), Jonville.

19 H 7 , 943-1788  

1-5. Procès entre l'abbaye et la communauté de Brasseitte au sujet de la requête des habitants pour l'érection de leur chapelle en église, 1736. = 6-18. Baux et déclaration des dîmes de l'abbaye à Mécrin, Brasseitte et Pont-sur-Meuse, 1739-1785 ; pièces relatives à la portion congrue du curé de Mécrin, Perin, 1779-1783. = 19. Marchés et quittances pour transports de pierres de Chambley à Hadonville-les-Lachaussée, 1734-1735. = 20. Vente par Renault Ancherin du Pont, écuyer, demeurant à Latour-en-Woëvre, à l'abbaye, du quart de l'étang de Jeanfontaine (ou Champ Fontaine, commune de Saint-Benoît), 1429 (copie). = 21-47. Baux, pièces de procédures, pièces de comptabilité, et procès-verbaux de visites concernant la ferme, le moulin et l'étang de Champ Fontaine, 1649-1743. = 48-100. Baux du gagnage de l'abbaye à Combres et procès divers entre l'abbaye et ses fermiers, ainsi qu'avec le curé Sainctelette, 1660-1774. = 101. Baux des prés de l'abbaye à Cuvry et Magny (Moselle), 1702-1724. = 102. Donation par Baudouin, chevalier, sire de Latour-en-Woëvre, à l'abbaye, des biens qui lui sont échus à Dampvitoux (Meurthe-et-Moselle) par ia fuite d'un de ses hommes, 1325. = 103-127. Déclarations et baux des biens de l'abbaye à Dampvitoux (Meurthe-et-Moselle), 1541 (copie)-1784. Nos 116-118 : copies de titres : sentence arbitrale de Gérard d'Avillers, bailli de Saint-Mihiel, et Georges de Liocourt, capitaine de Prény, fixant les droits de vaine pâture de la communauté d'Haumont-les-Lachaussée sur le finage de Saint-Benoît, 1522 ; donation par Collignon de Thiaucourt, écuyer, et ses frères, à l'abbaye, du bois des Écuyers et de deux haies, entre Saint-Benoît et Haumont, 1419 ; donation par Didier Gerondel, bourgeois de Thiaucourt, et Jeannette sa femme, d'une maison avec ses dépendances à Dampvitoux, 1514. = 128. Donation de bois à l'abbaye par Eudes, fils de feu Thierri de Flirey, 1267. = 129. Reconnaissance par Gérard d'Essey, prêtre, d'un cens dû à l'abbaye sur la maison de son père, Renault Godin, à Essey (Meurthe-et-Moselle), 1338. = 130. Vente entre particuliers d'un pré à Maizerais, 1379. = 131-132. Reconnaissance par Jean Varron, clerc juré et garde du scel du tabellionnage d'Essey, d'un cens dû à l'abbaye sur une maison d'Essey, 1433 (original et copie, celle-ci suivie de la copie de la pièce analysée sous la cote 19 H 6, n° 16). = 133. Cession d'un pré par Thiébault de Pannes, bourgeois d'Essey, et Marguerite sa femme, moyennant l'extinction d'un cens grevant leur maison, 1498. = 134. Destruction de la chapelle de Maizerais, 943 (copie ; original dans le fonds de Saint-Mihiel, 4 H 74, n° 1). = 135-143. Vente par Henri IV, comte de Bar, à Willermot, prévôt de Lachaussée et Marie sa femme, de la maison du Séjour et de la Francheville devant Lachaussée avec toutes ses dépendances, 1340 (original et copie). Partage entre plusieurs personnes, dont l'abbé de Saint-Benoît Jean de Bienville, des gagnages de la Francheville et du Séjour, 1424. Vente par Collignon Parise, juré au tabellionnage de Lachaussée et Margay sa femme, à Jacommin Hannus, maire de Doncourt, et Jeunette sa femme, d'une part du gagnage de la Francheville, 1442. Donation de cette part à l'abbaye par Jacommin Hantius, châtelain de Latour-en-Woëvre et Jeunette sa femme, 1458 (original et copie). Vente par Marie, veuve de Colin Jennin, de Saint-Mihiel, et consorts, à noble homme Jean de Grey, demeurant à Lachaussée, d'une part du gagnage de la Francheville, 1461. Vente de cette part à l'abbaye par Jean de Grey et Mariette sa femme, 1481. Bail de la cense de la Francheville au profit de Claude Desmoulin, laboureur à Haumont, 1730. = 144-146. Plans des bois de la seigneurie de la Francheville, 1740. = 147-158. Baux du gagnage de Jonville, 1691-1788.

Contexte :
Biens et droits de l'abbaye dans diverses localités.

Hadonville-lès-Lachaussée, Han-sur-Meuse, Hattonchâtel, Vigneulles, Viéville, Hattonville, Hazavant, Haumont.

19 H 8 , 1178-1789  

1-3. Traités d'accompagnement entre Thiébaut II, comte de Bar, et l'abbaye pour leurs biens à Hadonville-les-Lachaussée, 1283-1285. = 4 (Reg. in-4°, 80 pp.). Registre des rentes de l'abbaye à Hadonville, 1634. = 5-7. Procès-verbaux de publication de la vue et dénombrement de la seigneurie d'Hadonville, 1748. = 8-16. Baux des biens et droits de l'abbaye à Hadonville, 1749-1785. = 17. Vente par Girard de Doncourt, chevalier, et, dame Sophie, sa femme, à l'abbaye, d'une part des dîmes de Vigneulles-lès-Hattonchâtel, 1255. = 18. Confirmation par Jean d'Esch, évêque de Verdun, de la vente par Arnould de Pannes, à l'abbaye, d'une part des dîmes de Vigneulles, 1253. = 19. Vidimus par André, abbé de Saint-Clément de Metz, d'un acte de Gobert d'Apremont en faveur de l'abbaye, 1375 (acte analysé sous la cote 19 H 1, nos 1-2). = 20. Confirmation par Louis de Bar, évêque de Verdun, d'un accord entre l'abbaye et les communautés d'Hattonehâtel, Vigneulles, Viéville et Hattonville, au sujet de la vaine pâture, 1429. = 21. Vente par Nicolas de Saint-Remy, écuyer, seigneur de Lavallée-les-Rarécourt, en partie, à Nicolas Le Rouyer, marchand à Clermont, du tiers d'un gagnage à Vigneulles, 1578. = 22-35. Arrêt de la Cour souveraine des Grands Jours de Saint-Mihiel réglementant, entre l'abbaye et les habitants d'Hattonchâtel, la vaine pâture et l'usage dans les bois d'Hazavant, 1582. Copies : du consentement d'Eudon, curé d'Hattonchâtel, à l'acquisition par l'abbaye de parts des dîmes de Vigneulles, 1255 ; de l'homologation par le Parlement de Saint-Mihiel d'un accord entre l'abbaye et la communauté d'Hattonchâtel, au sujet de la mise en embaume d'une partie des bois, 1633 ; d'une sentence du lieutenant général du marquisat d'Hattonchâtel donnant à l'abbaye mainlevée d'une saisie de porcs ordonnée par les officiers du marquisat, 1610. Accord entre l'abbaye, le chapitre de Saint-Léopold de Saint-Mihiel et le curé de Vigneulles, pour l'entretien de l'église, 1728. Constitution d'une rente au profit de l'abbaye par Nicolas Clapt, vigneron à Vigneulles, 1752. Baux des dîmes de l'abbaye à Vigneulles, 1740-1783. = 36-59. Procès entre l'abbaye et les fermiers de ses dîmes à Vigneulles, au sujet de l'entretien de l'église, 1734-1741. = 60-61. Sentence arbitrale de François Warin et Thierry de La Mothe, écuyer, réglementant les droits de pâture et d'usage des habitants d'Hattonehâtel, Vigneulles, Viéville et Hattonville dans les bois de l'abbaye, et réciproquement, 1560. = 62-63. Traité d'accompagnement entre Thiébaut II, comte de Bar, et l'abbaye, pour les possessions de l'abbaye entre l'étang de Wacecourt (Hazavant) et le rû dit Grand-Mouru, où sera construite une ville neuve, 1275 (original et copie). = 64. Sentence du prévôt de Lachaussée, donnant à l'abbaye main-levée d'une saisie de bétail effectuée par les sergents de la gruerie, 1629. = 65-72. Baux de la ferme d'Hazavant, 1752-1783. = 73. Donation par Ulric, fils de Reynard d'Apremont, à l'abbaye, de terres et autres biens à Haumont-lès-Lachaussée, 1178. = 74. Donation par Lorins de Haumont d'une maison et de terres audit lieu, 1281. = 75 (D 3). Donation de bois à Haumont par Nicolas, prêtre d'Onville, 1264. = 76-87 (D 4). Engagement à' l'abbaye, par Warniet et Gérardin, écuyers, fils de feu Vivien de Thiaucourt, demeurant à Prény, d"un pré à Haumont, en garantie d'un prêt, 1417. Donation par les mêmes et leurs co-héritiers du bois des Ecuyers et de haies entre Saint-Benoît et Haumont, provenant de la succession d'Agnès, fille de Regnault Ancherin du Pont, écuyer, demeurant à Lachaussée, 1419. Donation par Collignon de Thiaucourt, fils de feu le mayeur Jean de Thiaucourt, de tous ses biens à Haumont, 1420. Confirmation par Ferry de La Roche, écuyer, demeurant à Dieue, et Alix, sa femme, de la donation d'une part du bois des Écuyers faite à l'abbaye par feu Pierre de Landzécourt, premier mari d'Alix, 1428. Partage entre l'abbaye et Richelin, mayeur de Hadonville, et Helwys, sa femme, de terres et prés contestés à Haumont, 1436. Engagement par Warlnet et Gérardin de Thiaucourt d'un pré à Haumont, en garantie d'un prêt, 1438. Vente par Pierresson de Chauvoncourt, demeurant à Haumont, à l'abbé dom Jean d'Aulnoy, d'un pré à Haumont, 1550. Cession de ce pré par l'abbé dom Jean d'Aulnoy aux religieux, 1563. Vente de prés à Haumont par Janeson, demeurant à Dampvitoux, 1552. Échange entre l'abbaye et Jean Henry, manou-vrier à Haumont, portant d'une part sur une chènevière à Haumont, d'autre part sur un pré à Dampvi-toux, 1603. Accensement par l'abbaye à Claude Lespine d'Haumont, d'une place masure à Lachaussée, 1605. Accensement à Jean Bourgau, d'une maison à Haumont, 1743. = 88. Lettres de Ferry de Lorraine, gouverneur du duché de Bar, pour l'amortissement du gagnage des Écuyers, à Haumont, acheté autrefois par l'abbaye à Thomas de Maizerais, 1457. = 89-92. Procès-verbaux de publication de la vue et dénombrement de la seigneurie d'Haumont, 1748, et état des rentes de l'abbaye, s. d. = 93-118. Baux des biens et dîmes de l'abbaye à Haumont, 1626-1776. = 119. Sentence arbitrale de Gérard d'Avillers et Georges de Liocourt, 1522 (copie, XVIIe s. Cf. 19 H 7, n°s 116-118). = 120-147. Pièces de plusieurs procès intentés par les abbé et religieux pour défendre l'exemption d'impôts de leurs fermiers d'Haumont, 1678-1749. = 148-162 et 163-189. Pièces diverses, dont un plan, concernant la réfection de l'église d'Haumont, 1784-1789.

Contexte :
Biens et droits de l'abbaye dans diverses localités.

Herbeuville, Lachaussée, Lacroix-sur-Meuse, Ambly.

19 H 9 , 1299-1789  

1. Quittance de Brochairs, curé d'Herbeuville, pour un franchard de froment que l'abbaye lui doit sur les dîmes locales, 1299. = 2-19. Accord entre l'abbaye et Jacques, curé de Lachaussée, au sujet de la dîme du vin, 1317. Lettres du duc Robert de Bar pour l'amortissement d'une maison et d'une place de Lachaussée appartenant à l'abbaye, 1377. Donation par Godeffrin le Fertain, d'Ars-sur-Moselle, à l'abbaye, de cens sur des terres et vignes à Hageville et à Jussy, à condition qu'il sera reçu en l'abbaye, 1396. Mandement du cardinal-duc de Bar enjoignant au prévôt de Lachaussée de ne loger personne dans la maison de l'abbaye en ville, sans le consentement des abbé et religieux, 1417 (original et copie, 1714). Nomination par l'évêque de Metz de Jean Martinot, prêtre régulier de l'abbaye, pour desservir la cure de Lachaussée et l'annexe d'Hadonville jusqu'à la nomination d'un titulaire, 1688. Note sur un cens dû à l'abbaye sur une vigne près de Sainte-Glossinde, s. d. (XIII0 s. ; il paraît s'agir d'un extrait d'une autre pièce). Sentences de la prévôté de Lachaussée, condamnant la communauté de Lachaussée à payer une rente à l'abbaye, 1634-1655. Baux des maisons et dîmes de l'abbaye à Lachaussée, 1759-1788. = 20-43. Nominations et présentations à la cure de Lachaussée : Poincignon de Jonville, 1434 ; Barthélémy Prince, 1543 ; Antoine Vinaize, s. d. (XVIe s.) ; Dominique Paris, 1571. Correspondance et pièces diverses concernant les nominations à la cure, 1688-1726. Lettre du duc de Lorraine à l'official de Metz, au sujet d'une contestation entre le curé Jean Milet, nommé par l'abbé de Saint-Benoît, et son compétiteur Jean Martelli, 1530 (copie). Serment prêté par Eugaire Mengin, candidat à la cure, devant l'abbé de Saint-Benoît, attestant qu'il n'a pas usé de corruption pour obtenir la résignation du curé Démange Paris en sa faveur, 1582. Lettres-patentes du duc de Lorraine confirmant, à l'occasion d'une contestation, les abbé et religieux de Saint-Benoît dans le droit de collation de la cure de Lachaussée, 1435 (original et copies). Autorisation donnée par Guillaume (d'Aigrefeuille), cardinal-prêtre de Saint-Étienne in Caelio Monte et légat pontifical (de l'antipape Clément VII), à l'abbé de Saint-Benoît, de faire construire une chapelle à Lachaussée, d'y faire célébrer la messe et administrer les sacrements, deuxième année du pontificat (1380. Copie). = 44-72. Procès entre l'abbaye et François Ferry de Salusse, curé de Lachaussée, d'une part et le baron Joseph de Rites, seigneur d'Hadonville, d'autre part, au sujet des dîmes de la laine et des agneaux, 1724 ; pièces à l'appui : arrêts de la Cour souveraine de Lorraine et Barrois rendus dans un procès analogue entre l'abbé de Saint-Nicolas de Verdun et le curé de Vittonville d'une part, et François-Joseph Le Boeuf, écuyer, seigneur de Vittonville et Arry d'autre part, 1721-1722 (copies). = 73-79 et 80-90. Déclarations de baux des prés de l'abbaye à Lacroix-sur-Meuse, Maizey, Bannoncourt, Troyon, Villers-sur-Meuse, Woimbey et Ambly, 1634-1789.

Contexte :
Biens et droits de l'abbaye dans diverses localités.

Dîmes et église.

19 H 11 , 1100-1753  

1-17 (F 1). Donation par Robert de Souilly à l'abbaye de ses dîmes de Saint-Germain, au image de Lahaymeix, et de droits de pâture à Pierrefitte, s. d. (vers 1160-1175 ; chirographe). Confirmation par les enfants de Richer de Sommaisne de la donation de la terre de Hatis, à Saint-Germain, 1182 (chirographe). Sentence arbitrale de G. (Golo), abbé de Lisle-en-Barrois, et Richer, chanoine de Toul, confirmant la délimitation des finages de Lahaymeix et de Saint-Hilaire, objet d'une contestation entre les abbayes de Saint-Benoît et de Saint-Léon de Toul, 1239. Échange entre l'abbaye de Saint-Benoît et Boinvallin et Jeheneson, portant d'une part sur une terre à Plantimont, d'autre part sur des prés sous Mont-Saint-Remy, 1282. Accensement par Jean de Saint-Mihiel, curé de Pillon, à Pierre, abbé de Saint-Benoît, d'une maison et ses dépendances à Lahaymeix, 1342. Présentation de Jacques Noquet à la cure de Lahaymeix et Thillombois, 1438. Constitution par Claude de Gripport, juré au tabellionnage de Saint-Mihiel, au profit de l'abbaye, d'une rente sur une maison à Lahaymeix, 1559. Procédure entre l'abbaye et la communauté dé Lahaymeix, au sujet des dîmes, 1721-1722 (pièces à l'appui ; copie des lettres patentes du duc René, 1427. Cf. 19 H 10, n°s 6-11). = 18-97 (F 2). Procès-verbaux de visite et d'expertise, baux, marchés, mémoires juridiques, pièces de procédures, correspondance et pièces diverses, concernant l'administration et la location des biens et revenus de l'abbaye à Lahaymeix, l'entretien de ses immeubles, l'entretien de l'église, 1629-1749. = 98-199 (F 4 à F 6). Procès entre l'abbaye et M. d'Armur, seigneur de Loupvent, Fresnes-au-Mont et Lahaymeix, au sujet de l'exercice de la haute justice, 1712-1753 ; avec diverses pièces, arrêts, requêtes, procédures, déclarations, servant à prouver ou à confirmer les droits concédés à l'abbaye à Lahaymeix par le comte Thiébaut II, 1419-1702. = 200-201 (F 7). Procès-verbal de publication du dénombrement de la seigneurie de Lahaymeix, 1748. = 202-204 (F 8). Vidimus et confirmation par le cardinal Louis, duc de Bar (1419), du traité d'accompagnement de 1256, et de sa confirmation par le duc Robert en 1382. Bail du gag-nage et des revenus de l'abbaye à Lahaymeix, au profit de François et Christophe Rouvroy et Claude Michel, marchands à Rou-vrois-sur-Meuse, 1739. Mandement du duc Robert de Bar fixant le mode de paiement des rentes de l'abbaye à Lahaymeix, 1408. = 205-236 (F 9). Serment prêté, sans cloute à son entrée en charge, par Claude de Gumont, coadjuteur perpétuel et « futur abbé de Saint-Benoît, s. d. (XVIIe s.). Nomination de frère Guillaume de Labrey comme ermite de Saint-Germain, à Lahaymeix, 1683 (copie, 1684). Pièces diverses (dont un plan) concernant l'entretien de l'église de Lahaymeix, 1722-1748. = 237-240 (F). Pièces de procédures opposant l'abbaye aux curés successifs de Thillombois et Lahaymeix, les sieurs Canneçon, puis Mirgon, au sujet de la portion congrue, XVIIIe s. Accensement d'une maison par Jean de Saint-Mihiel, curé de Pillon, 1342 (copie. Cf. nosl-17).

Contexte :
Biens et droits de l'abbaye dans diverses localités. > Lahaymeix.

Neulan (Sponville), Noviant-aux-Prés.

19 H 13 , 1174-1783  

1-2 (G 6). Accensement perpétuel par l'évêque de Metz à l'abbaye d'une terre à Neulan (commune de Sponville, Meurthe-et-Moselle), 1174. Copie de cette pièce, et de l'accensement d'une vigne par l'abbaye à Renaud Le Gros, 1427. = 3-9 (G 7). Baux des dîmes de l'abbaye à Noviant-aux-Prés (Meurthe-et-Moselle), 1741-1783. = 10-13 (G 8). Donation par Henri II, comte de Bar, à l'abbaye, des dîmes de Noviant, à charge de fournir, à toutes réquisitions, des hosties aux diocèses de Verdun, de Toul et de Metz, 1239. Promesse de R., curé de Noviant, de payer à l'abbaye la dîme de ses terres personnelles, 1262. Donation par Ysabeau de Tremblecourt d'une rente de vingt résaux de blé sur les gerbages de Noviant, 1247 ; vidimus de cette donation par l'offlcial de Metz, 1435. 14-38. Copies et extraits de titres et de terriers, arrêts, pièces diverses concernant les dîmes de l'abbaye à Noviant, 1247 (copie de la donation d'Y. de Tremble-court). 1754. À signaler : 17, sentence du bailliage de Pont-à-Mousson maintenant l'abbaye dans le droit de lever les dîmes et gerbages de Noviant, contre les prétentions du comte de Viange, seigneur dîmier du lieu, et des curé et chapelain Jacquemin et Dupuys, 1678 ; 22, arrêt du Parlement de Metz déboutant les abbé et couvent de Saint-Mansuy de Toul, de leurs prétentions, aux dîmes des héritages ensemencés à Lérouville, Limey et Bernecourt par les habitants de Noviant qui s'y étaient réfugiés, 1643 (copie) ; accord entre les décimateurs de Noviant d'une part, de Bernecourt et de Grosrouvres d'autre part, au sujet des droits de rapportage, 1640 ; 25 et 30, baux des dîmes de l'abbaye à Noviant, au profit de dame Jeanne de Noviant, 1354, et de M. de Beauveau, seigneur de Noviant, 1627 ; 33, projet d'accord entre les décimateurs de Noviant et ceux de Grosrouvres pour la perception des dîmes, 1753 ; 34, procès-verbal de délimitation des images de Noviant et de Grosrouvres, 1754. = 39-142 (G 10). Procès entre l'abbaye d'une part, la communauté de Noviant et les autres décimateurs, d'autre part, au sujet des réparations de l'église, 1717-1722 (un plan). = 143-184. Deux procès entre l'abbaye et les entrepreneurs ou maçons chargés des réparations de l'église de Noviant, 1721-1724 et 17414742.

Contexte :
Biens et droits de l'abbaye dans diverses localités.